Après l’aventure, le tourisme …

Publié le par Le voyage de Norvik

On profite de ces dix jours d’escale à Ushuaia pour préparer la suite (on en reparlera dans un prochain article ), pour bricoler (bien sûr !), pour manger, boire et rigoler avec nos nouveaux amis et pour visiter la ville et ses environs :

 

-           Visite du « Museo Maritimo » dans l’ancienne prison : une partie du musée raconte l’histoire du bagne et une autre l’histoire des expéditions légendaires en Terre de Feu.  

 

Voilà trois nouveaux bagnards ! Copie-de-Ushuaia-Mar-del-Plata-010.jpg

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

  

 

-           Visite du parc national de la Terre de Feu : jolie randonnée avec Anne et Alain.

Ushuaia-Mar-del-Plata-020.jpg

 

Ushuaia-Mar-del-Plata-032.jpg 

-           Visite de l’estancia Haberton : la plus vieille estancia de la Terre de Feu fondée en 1886 par un pasteur anglican : le révérend Bridge, le premier européen à vivre avec succès en Terre de Feu (tous les autres essais d’installation ont été des échecs : les européens n’ont pas résisté au climat et aux indiens !).  Son estancia est même devenue un refuge pour les derniers indiens Yamana.

 

Une vue de l’estancia Copie-de-Pto-Wiliams-Ushuaia-186.jpg

 

Copie-de-Pto-Wiliams-Ushuaia-204.jpgDe jolies couleurs d’automne autour de l’estancia

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

  

Pto-Wiliams-Ushuaia-181.jpgUn peu de laine pour l’hiver !

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article

Roquet 20/01/2011 19:03


Comment est-il possible d'écrire que "les Européens n'ont pas résisté au climat et aux Indiens" ? Alors que ce sont les Européens (Argentins,Chiliens et autres) qui ont chassé les Indiens de leurs
territoires,les ont privés de leurs ressources de chasse pour y mettre à leur place leurs troupeaux,les ont chassés eux-mêmes comme du gibier.Sans même parler du fameux Julius Popper qui
s'énorgueillissait d'être exterminateur d'Indiens,il suffit de lire le livre qui vient de paraître en français des passionnants mémoires de Lucas Bridges ("Aux confins de la Terre,une vie en Terre
de Feu (1874-1910)" éd.Navicata),celui-là même qui vécut (et fit fortune par le travail des Onas) à l'estancia Harberton,et comment il y est question notamment de "monsieur" McInch et de ses
méthodes.Roquet


Los Amigos de los Loges 04/05/2010 00:07


Hola Amigos !

Estupendo este viaje !

Feliz Tripulacion !


Bises et à très bientôt !

PS: vous suis tous les jours desde Iphone ... mais impossible de laisser commentaire depuis apple