Braziouououou !

Publié le par Le voyage de Norvik

Finalement pas de visite de l’Uruguay en voiture. Nous avons pris un « petit hublot météo » pour faire les 200 miles entre La Paloma (Uruguay) et Rio Grande do Sul, le port d’entrée du Brésil. Une traversée « muito rapido » avec 25 à 30 nœuds de vent : 200 miles en 24 heures.

Uruguay-Bresil-011.jpg

Une arrivée « musclée » pour prendre le chenal puis la passe d’entrée : les vagues déferlent de chaque côté, le courant traversier est assez fort : il faut être vigilant ! 14 miles ensuite pour remonter « l’estuaire de la lagune » jusqu’à Rio Grande. Nous longeons un port industriel, puis le port de pêche : c’est moche ! Où va-t-on arriver ?!

Rio-Grande-do-Sul-017.jpg  les lumières sont belles !

 

Après deux virages à gauche, nous quittons le port industriel et nous arrivons au sud d’une immense lagune dans un endroit assez sauvage et bien joli. On s’amarre au ponton du musée océanographique dont le patron Lauro est très sympa.

Rio-Grande-do-Sul-057.jpgNorvik au ponton

 

De jolies couleurs sur la lagune :

Rio-Grande-do-Sul-009.jpg

 

Rio-Grande-do-Sul-015.jpg

 

Rio-Grande-do-Sul-064.jpg

 

Rio-Grande-do-Sul-066.jpg

 

  

C’est donc ici qu’Emmanuelle lâche ses fonctions d’interprète et qu’Arnaud prend les siennes, très content de pourvoir enfin mettre à profit les cours de brésilien qu’il avait pris à Alger avec Mirela… Au petit dej’, formation express du reste de la famille plus de « gracias » mais des « obrigado ou obrigada » plus de « donde » mais des « onde » (ça s’écrit presque pareil mais ça se prononce très différemment !), plus de « no hablo » mais des « eu nao falo »… on s’y perd un peu ! Il faut aussi « reformater » nos oreilles : après l’accent chilien, argentin,  uruguayen, l’accent brésilien.

Après un démarrage un peu "poussif", notre interprète s’en sort pas si mal !

 

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article