Buenos Aires : une grande grande ville !

Publié le par Le voyage de Norvik

Ouah ! C’est grand ici, « il fait beau et chaud » comme dirait Géraud mais ici c’est pour de vrai !

Grandes embrassades à l’aéroport avec Pakère et Mamette ravis de retrouver tous les petits Thiesse (sauf un) en pleine forme.

P1010420.JPG

 

Par où commencer la visite de cette grande ville ? Par le port et ses bateaux évidemment : on devient un peu monomaniaque non ! Visite donc du bateau école de la marine argentine : Fragata du Presidente Sarmiento.

Un mécanicien dans la salle des machines DSC05559.JPG

 

DSC05562.JPGBeaucoup de cordages sur ce bateau …

 

Après les bateaux, le foot (c’est important aussi à quelques semaines de la coupe du monde).

Visite donc du quartier populaire de la Boca :

- quartier très touristique à cause du stade de foot  des Boca juniors, « la Bombonera », rendue célèbre par Maradona. Pour les amateurs de foot, voilà une photo de l’entrée du stade et de la « magnifique » statue de Maradona (top kitsch non!)

Buenos-Aires-003.jpg

 

DSC05572.JPG

- quartier très bariolé

DSC05573.JPG 

 DSC05578.JPG

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 Le lendemain, excursion en bateau (encore !) pour traverser la Rio De La Plata jusqu’en Uruguay et visiter Colonia : jolie vieille ville coloniale qui ressemble aux petites villes du sud de l’Espagne ou du Portugal : rues pavées, maisons basses de couleur ocre, rouge, jaune, orange, quelques vieilles voitures. Tout est fait pour se sentir dépaysés !

DSC05590.JPG

 

DSC05601.JPG

 

P.S. pour les « teenagers » qui cherchent des idées pour gagner quelques euros… Nous avons découvert à Buenos Aires un nouveau « petit boulot » : promeneur de chiens ! Tout un art ... Au moins cinq chiens dans chaque main, ne pas faire de nœuds dans les laisses, traverser, gérer le passage des poteaux, des piétons, (ça peut vite devenir assez cocasse). Malheur à celui ou celle qui passe sur le trottoir après un petit arrêt pipi ou caca !

 

 

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article