Histoire d’un petit « gag » avec l’annexe

Publié le par Voyage Famille Thiesse

 

 Nous mouillons donc dans la baie de Quellon et nous allons à terre vers 18h à marée haute : on pose l’annexe sur la grève entre les bateaux de pêche en carénage.

Au retour, marée basse : l’eau est partie, partie, partie… 50 mètres de vase molle, molle, molle pour la retrouver !  Oh oh oh, problème…

Heureusement voilà « Don Lucio » qui propose de nous aider… Il vit sur un des bateaux (ou plutôt une des épaves) en carénage. Il aime certainement beaucoup le vin chilien, il parle très très, très vite et finalement, on comprend qu’il veut nous inviter sur son bateau jusqu’à la prochaine marée haute (à 4 heure du mat’). Voilà la traduction de ce qu’on a réussi à comprendre : « venez chez moi, une couchette pour chacun, un poêle qui chauffe, c’est très cosy !!! ». Arnaud visite son chalutier et voilà son commentaire au retour : « ça ne va pas le faire !!! ». L’intérieur « très cosy » est à l’image de l’extérieur : un peu vieillot !

Alors, une seule solution : 500m de « portage » de l’annexe par la route jusqu’au môle des pêcheurs. Don Lucio veut absolument nous aider : l’annexe plus Don Lucio qui tangue de droite à gauche, pas facile de faire les 500 mètres mais bonne rigolade ! Gros effet quand nous arrivons sur l’énorme môle des pêcheurs en pleine activité avec notre petite annexe à bout de bras ! Mise à l’eau au bout du môle, grand au-revoir à Don Lucio, retour en annexe dans la nuit noire sous la pluie  et gros dodo dans nos couchettes bien douillettes.

marina-Quinched-a-marina-Jechica-200.jpg   marina-Quinched-a-marina-Jechica-201.jpg

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article